top of page

L. Camus-Govoroff  *1997, Paris, FR

vit et travaille entre Paris et Rémalard-en-Perche.

Engagé·e dans un questionnement du corps individuel et collectif, ma pratique s’intéresse aux différents systèmes de domination et dynamiques de pouvoirs dont la biopolitique. Mes recherches sont nourries par les rapports inter-espèces, les savoirs ancestraux liés aux plantes, nos liens à la sacralité tout autant que par l’éco-trans-féminisme, l'anthropologie queer, le BDSM softcore et la récupération de ces différentes esthétiques dans la pop culture et le cinéma. 

J’observe les limites physiques et sociales auxquelles nous faisons face en tant qu'individu·e·s, pour en imaginer des transgressions possibles et autres scénarios émancipateurs où la notion de communauté est importante.

 

Les fictions que j’écris et dans lesquelles j’inscris mon travail ont une narration en gameplay, dont les personnages seraient les spectateur·ice·s. Iels peuvent devenir, parfois de manière quasi-performative, les protagonistes des univers qui s’offrent à elles·eux (RPG: jeu de rôle). Dans une moindre mesure, iels peuvent également choisir d’éprouver l’expérience artistique avec davantage de recul, de façon indirecte et avec une certaine distanciation (FPS: vous voyez la scène au travers des yeux du personnage). Chacune de mes pièces est donc conçue dans l’idée d’une interaction, quelle que soit sa nature, entre un visiteur ou une visiteuse et la pièce en elle-même. 

 

Dans mon processus créatif, le collectif occupe également une place fondamentale. Elle est grandement influencée par les échanges que je partage quotidiennement avec d’autres artistes mais aussi des curateur·ice·s qui finalement, accompagnent la manière dont évolue et va évoluer ma pratique. Au-delà de simples conversations, ce sont aussi des relations sociales que j’affectionne, dans lesquelles je viens puiser les ressources essentielles à la concrétisation de mon travail et un soutien en tant qu’artiste queer.

 

Je m’intéresse particulièrement à ce que l’on appelle les “liminal spaces”, liés au concept de liminalité, ces lieux de l’entre-deux, à la jonction d’un monde révolu et d’un monde futur, tangible cependant. J’étudie ces espaces de transition, ceux qui nécessitent un rite de passage, un moment de rupture temporelle ou une circulation. Une connexion ininterrompue s'opère entre ces espaces et nous-même, entre nous et les autres : être au seuil d’une construction identitaire en constante mutation. 

Plus largement au cœur de ma réflexion, les lieux abandonnés me permettent de dessiner des récits inspirés de ces ruines d’une existence passée, victimes de la destruction et de l’abandon, et ainsi de conceptualiser les suites de ces traumatismes. C’est pour cela que le travail de Cyprien Gaillard résonne en moi, devenant archéologue du présent, il défriche la nature urbaine et ses lieux laissés-pour-compte. 

 

Enfin, le lien entre nature et sacralité fait partie de chacune de mes œuvres. Qu’il soit étudié via le prisme du travail de Korakrit Arunanondchai qui d’une manière très contemporaine explore la nature par le biais de la culture religieuse thaïlandaise – ou encore via l’architecture religieuse dans sa globalité ainsi que le soin de l’esthétique médiévale.

 

Ma pratique est plurielle et allie sculptures, installations, performances et textes, j’utilise des matériaux tels que la céramique, l’acier mais aussi des objets ready made que je me réapproprie et restaure d’une certaine manière.

 

Courant 2019, j’ai participé à l’élaboration d’Alien She, créée par Cléo Farenc, collectif dans laquelle j’exerce le rôle de curateurice et secrétaire général·e. Nous développons avec Cléo Farenc un travail de co-commissariat polyvalent, de production audiovisuelle et autres événements culturels.

Grâce à l’aide du Sample (Bagnolet , FR) il nous a été possible de mettre en place un projet éducatif (Alien School) sur plusieurs après-midis dédiés aux jeunes lycéennes n’ayant pas les moyens ou le désir de passer par des écoles préparatoires payantes ou souhaitant se renseigner sur les classes prépas publiques afin de tenter les concours aux écoles d’art.

L. Camus-Govoroff  *1997, Paris, FR

lives and works between Paris and Rémalard-en-Perche.

 

Committed to questioning the individual and collective body, my practice focuses on different systems of domination and power dynamics, including biopolitics. My research is fueled by inter-species relations, ancestral knowledge connected with plants, water and our links to sacredness, as well as by ecology, feminism and the recovery of these different aesthetics in pop culture and cinema. 

I observe the physical and social boundaries we face as individuals, to imagine emancipatory scenarios where the notion of community is significant.

 

My practice is plural and combines sculptures, installations, performances and texts. I use materials such as ceramic/clay and steel, as well as ready-made (found) objects that I reappropriate and restore in a certain way. Plants are always present in my installations and they become inhabitants of the worlds I create.

 

The collective plays a key role in my creative process. It is largely influenced by the exchanges I have on a daily basis with other artists and curators, who ultimately influence how my practice evolves and will evolve in the future. Beyond simple discussions, these are also social relationships that I value, from which I draw the essential resources I need to carry out my work and provide support as a queer artist.

I'm interested in what we call 'liminal spaces', linked to the concept of liminality, these in-between places, at the junction of a past world and a future, yet tangible, world. I study these transitional spaces, those that require a rite of passage, a moment of temporal rupture or circulation. There is an unbroken connection between these spaces and ourselves, between ourselves and others: we stand on the threshold of a continually changing identity.

More generally, abandoned places are at the heart of my thinking, allowing me to draw narratives inspired by these ruins of a past existence, victims of destruction and abandonment, and thereby to conceptualize the consequences of these traumas.

Finally, the link between nature and sacredness is part of each of my works where water and plants have a special place or through religious architecture in its entirety and the care of medieval aesthetics.

 

In 2019, I helped to set up Alien She, an association set up by Cléo Farenc in which I act as curator and general secretary. Together with Cléo Farenc, we are developing a versatile approach to co-curating, audiovisual production and other cultural events.

Thanks to the support of Sample (a cultural centre in Bagnolet, FR), we have been able to set up an educational project (Alien School) over several afternoons aimed at young secondary school girls who don't have the resources or the desire to go to fee-paying preparatory schools, or who want to find out about public preparatory classes so they can attempt the art school entrance exams.

SOLO - DUO SHOWS

2023

To become two: Arming oneself, duo show avec Eden Dodd, commissariat Flora Fettah, SOMA, Marseille, FR

2022

In this Room I feel Home, commissariat Sandra Barré, Hosek Contemporary, Berlin, DE

À l'orée du bois, commissariat Violette Morisseau et Léa pagnier, Laube, Karlsruhe, DE

Dans un jardin qu'iels ont su garder secret, commissariat Camille Bardin, The Left Place, The Right Space, Reims, FR

2021

Long-Forgotten Fairytale, EnsAD, Paris, FR

GROUP SHOWS (SELECTION)

2023

Les Vagues, commissariat Léo Guy-Denarcy, centre d'art de L'Onde, Vélizy-Villacoubray, FR

Horizons Olfactifs, commissariat Sandra Barré, espace Écureuil, Toulouse, FR

 

2022

66è Salon de Montrouge, commissariat Guillaume Désanges et Coline Davenne (Work Method), Beffroi de Montrouge, Montrouge, FR

Uncounditional Lover, commissariat Living Content, After Hours, Paris, FR

LA DESCENTE, commissariat DRAFT001, Confort Moderne, Poitiers, FR

Movement of Wai, Chapter II : In Praise of Panspermia, Espace Voltaire, Paris, FR

100% L'EXPO, commissariat Inès Geoffroy, La Grande Halle de la Villette, Paris, FR

Vestiges of the future, commissariat Artenders, Galerie de l'IESA, Paris, FR

Festival Parallèle · La Relève IV, Château de Servières, Marseille, FR

Bureau d'investigation du Sacré, Les Grandes Serres, Pantin, FR

 

2021

Et iels vécurent heureu.x.ses, commissariat Louise Des Places & Quentin Fromont, Dragono - artist run space, Paris, FR

Des soleils encore verts .4,  commissariat Champs Magnétiques, DOC! - artist run space, Paris, FR

HIRAETH, commissariat Alien She, Espace Futur, Paris, FR

Exposition Collective Libre n°1, commissariat Romain Eugène Campens, 3537org, Paris, FR

Des soleils encore verts .3,  commissariat Champs Magnétiques, Bétonsalon - centre d'art et de recherche, Paris, FR

Des soleils encore verts .2,  commissariat Champs Magnétiques, CAC Brétigny - Centre d’art contemporain d’intérêt national, Brétigny, FR

Des soleils encore verts .1, commissariat Champs Magnétiques, Mains d'Œuvres - lieu indépendant de création, Saint-Ouen, FR

L'Or Blanc II, Château de Vincennes, Vincennes, FR

 

2020

CURSEDIMAGES.JPG, Galerie Indéfinie de l'ENSAPC, Cergy, FR

BOE Art Prize Exhibition, Alte Münze, Berlin, DE 

CorpoRealities, PH21 Gallery, Budapest, HUN

ON DIRAIT LE SUD..., Galerie Nord des Beaux Arts, Nantes, FR

2019

Alien She .1, commissariat Cléo Farenc, Jour & Nuit Culture, Paris, FR

J'ai les dents du fond qui baignent, in.plano - artist run space, Île-Saint-Denis, FR

The division / Rapid reorganization of territories, Suncheon Botanic Garden, Suncheon, KOR

+ 333, commissariat Folle Béton, Maison Fraternelle, Paris, FR

Corporis : corps et âmes intimes, Galerie Bertrand Grimont, Paris, FR

2018

Genesis 3.16, commissariat Cléo Farenc, Paradiso Berlin, Berlin, DE

Les Temps Sauvages, Le Satellite artist run space, Aubervilliers, FR

Get Naked, Gorilla Gallery, Manchester, UK

PRIX, BOURSES & RÉSIDENCES

2023

Résidence To become 2  avec Eden Dodd, pensée par Flora Fettah, SOMA,

Marseille, FR

Résidence Maison Artagon, Vitry-aux-Loges, FR

Lauréat·e de la bourse FoRTE Île-de-France  en partenariat avec Le Sample, Bagnolet, FR

2022 - 2023

Résidence Artagon - Pantin, Pantin, FR

2022

Lauréat·e de la bourse Matières Premières attribuée par Artagon, FR

Résidence La Folie Barbizon, Barbizon, FR

2021 - 2022

Résidence Le Consulat (Voltaire), Paris, FR

2021

Résidence Freed From Desire, Bletterans, FR

2020

Nominé·e pour le prix BOE Art Prize, Berlin, DE

PROJETS CURATORIAUX

2023

Dans les hautes herbes nous nous sommes frôlé·e·s, exposition collective, Le Sample, Bagnolet, FR

LANGUAGE ITSELF IS A REVOLUTION .2, co-curation avec Cléo Farenc pour Alien She, Le Sample, Bagnolet, FR

2022

LANGUAGE ITSELF IS A REVOLUTION, co-curation avec Cléo Farenc pour Alien She, SOMA, Marseille, FR

Carte Blanche à Alien She, co-curation avec Cléo Farenc pour Censored Magazine, n°06 LIVING IN A FANTASY WORLD?, avril 2022

Éther Astral, co-curation avec Cléo Farenc pour Alien She, 3537, Paris, FR

 

2021

Curator picks 003 : L. Camus-Govoroff,  article curatorial pour la plateforme rundgang.io

HIRAETH, co-curation avec Cléo Farenc pour Alien She,

Espace Futur, Paris, FR

Alien She : Mini Galerie, co-curation avec Cléo Farenc pour Alien She,

Passage Thiéré, Paris, FR

PARCOURS

2021

Queer Art and Queer Curating, Node Center, Berlin, DE

DNSEP (MFA) Art Espace, École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris, FR

 

2019 - 2020

Media art, Staatliche Hochschule für Gestaltung, Karlsruhe, DE

2016 - 2019

DNA (BFA), École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris, FR

2018 - 2019

Assistant·e de l'artiste Hugo Servanin, Pantin, FR

2017

Assistant·e de l'artiste Bryan McCormack, Paris, FR

PERFORMANCES

2022

Un Lieu à nous

Beffroi de Montrouge, dans le cadre du 66è Salon de Montrouge

You make me safe

Artagon Pantin, dans le cadre des portes ouvertes

Je, tu, iel, lecture performée 

The Left Place, The Right Space dans le cadre de Dans un jardin qu'iels ont su garder secret

 

2021

You make me safe

DOC!, dans le cadre de Des soleils encore verts .4

Le ciel est bleu comme une brique, avec Louis Chaumier,

Bétonsalon - centre d’art et de recherche, dans le cadre de Des soleils encore verts .3

Je, tu, iel, lecture(s) collective(s),

Mains d’Œuvres, dans le cadre de Des soleils encore verts .1

 

2020

Le ciel est bleu comme une brique, avec Louis Chaumier,

in.plano - artist run space, dans le cadre de J'ai les dents du fond qui baignent

Body Fluid #4,

Maison Fraternelle, dans le cadre de · as part of +333 Folle Béton

bottom of page